Meilleures ventes

Promotions

"On aime les aimants"

Publié le : 16/11/2016 10:51:53

Les aimants d'auriculothérapie sont peut-être relativement nouveaux dans le monde de la médecine douce, pas question de vous laisser déboussoler ! C'est parti, vous trouverez dans cet article toutes les informations nécéssaires concernant ces petites billes métalliques et leur morceau de sparadra. Reste à s'assurer que ça rentre par une oreille... sans ressortir par l'autre !

 De façon officielle, l'auriculothérapie ne fait partie du monde de la médecine traditionnelle que depuis quelques années. Pourtant si l'on se penche plus avant sur son histoire, on se rend compte qu'elle est pratiquée depuis longtemps déjà, puisque elle puise ses origines dans l'Egypte ancienne et que dès le IVème siècle avant J.-C elle apparaît très précisément dans les écrits d'Hippocrate, qui l'utilisait lors de saignées dans le pavillon de l'oreille.

 Sa pratique a évolué avec le temps, et c'est seulement dans les années cinquante que les bienfaits de cette thérapie ont pu être posés scientifiquement grâce aux travaux du docteur lyonnais Paul Nogier.Que ce soient les praticiens ou tout simplement les intéréssés, chacun peut à présent s'y retrouver facilement, notamment grâce aux planches anatomiques qui situent l'emplacement des points à stimuler sur la zone de l'oreille, et aux ouvrages expliquants leur lien avec le corps.

 Et les aimants dans tout ça ? Il est vrai que l'on est plus habitué aux petites aiguilles qu'aux billes magnétisées, et pourtant ces dernières font petit à petit leur place dans les séances d'auriculo. Pour mieux comprendre l'engouement dont il fait l'objet, voyons comment fonctionne l'aimant lorsqu'il est utilisé à des fins thérapeutiques :

L'aimant est caractérisé par la présence d'un champs magnétique autour de sa surface, mesurable en Gauss. En médecine traditionnelle chinoise tout comme en médecine douce, on l'utilise en le plaçant directement sur la peau. L'endroit où poser l'aimant n'est bien sur pas anodin, choisi sur la base du système des méridiens. Il semble qu'au contact du corps, le champs magnétique de l'aimant agisse en induisant des micro courants dans le sang, charges éléctriques qui vont exciter les cellules touchées et qui entraînent ainsi la production d'endorphine par le cerveau. Le patient est soulagé, l'aimant continue à travailller via les méridiens, fidèle au poste ! Certains disent que l'aimant active la circulation sanguine, d'autres qu'il interrompt la transmission du signal de la douleur entre les cellules...

 Ses actions thérapeutiques ont beau ne pas encore être bien définies, l'aimant est d'ores et déjà reconnu en tant que source de bienfaits et outil pleinement opérationnel des médecines douces. Par ailleurs, on s'accorde sur son pouvoir de guérison depuis longtemps déjà...puisque les médecins de l'Antiquité eux-mêmes l'utilisaient pour guérir nombre de maux.

 De nos jours, on utilise couramment des aimants de plusieurs centimètres de long, souvent couplés à des ceintures pour le dos ou à des bandages pour les articulations, notamment dans le traitement de la douleur.

Ceux que l'on trouve en auriculothérapie sont légèrement différents. En effet, il a fallu les adapter à la taille réduite de l'oreille. On utilise donc des aimants sous forme de petites billes métalliques d'un ou deux millimètres de diamètre tout au plus. Pour arriver à des aimants de si petite taille, il a fallu avoir recours à une technique spéciale de magnétisation consistant à appliquer par enduction une poudre magnétique sur les billes de métal.

La puissance magnétique de ces aimants s'étend de 100 à 120 Gauss. En comparaison, les aimants plus grands que l'on utilise pour le reste du corps vont de 400 à 800 Gauss, et un aimant comme ceux que l'on pose sur notre frigo par exemple ne dépasse généralement pas les 200 Gauss. La puissance de ces aimants correspond au standard chinois, référence internationale en la matière.

On utilise un sparadrap pour faire tenir l'aimant dans l'oreille. Ainsi fixé, chaque aimant pourra travailler très précisément sur le point à stimuler, dans cette zone incroyablement riche en vaisseaux sanguins et en points reflexes qu'est l'oreille. Les aimants sont vendus directement placés sur de petites surfaces autocollantes adaptées à la taille de l'oreille, répartis en plaquettes.

Les aimants que vous trouverez sur le site de Jingwei Shop ont la particularité d'être recouverts d'une couche d'or ou d'argent. Ces métaux ne font pas interférence avec le champ magnétique de l'aimant, leur utilisation relevant exclusivement de l'aspect énergétique du matériau lui-même tel que décrit en médecine traditionnelle chinoise, et non pas d'une capacité magnétique autre.

 L'utilisation de ces aimants nécéssite néanmoins une connaissance approfondie du pan de la médecine traditionnelle chinoise concernant l'auriculothérapie, et bien que de nombreux novices tendent à l'utiliser comme "remède à domicile", il est toujours recommandé d'aborder ce nouveau type de soin par une consultation chez un thérapeute certifié.

 C'est un soin sans douleur et léger, car non invasif, suivant les principes de la médecine traditionnelle chinoise, alors n'hésitez plus, lancez vous !

 A présent vous savez tout ou presque de ce qu'il faut savoir, que ce soit pour entamer l'apprentissage de l'utilisation des aimants en auriculothérapie, ou tout simplement pour oser tenter l'éxpérience chez votre thérapeute, le tout...sans que cela vous empêche de dormir sur vos deux oreilles !!

 

 

Partager ce contenu

PayPal